Le CERAPS                                         

                     Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales
   est un laboratoire de recherche qui associe la science politique le droit public et la sociologie.

Adossé à des formations en science politique et en droit public, il regroupe 48 enseignant.es chercheur.es, 9 chercheur.es CNRS, 11 ITA/BIATSS et une cinquantaine de doctorant.es.

Engagé dans plusieurs réseaux de recherche à l'échelle internationale, le Ceraps est partie prenante du Laboratoire international associé (LIA) Principe avec le CPDS de l'Université de Montréal et anime le réseau OLA (Observatory on Local Autonomy).

Le CERAPS a le souci de mener des recherches de qualité ouvertes sur la société et, en tant que collectif de travail, cherche à développer des relations faites d'échanges, d'intelligence critique, de coopération et de convivialité.

               Prises de position du Laboratoire
                          en faveur de Fariba Adelkhah 
 

Fariba Adelkhah nous souhaite un bon printemps : "Norouz"
comme on dit en Iran.

Arrêtée en juin 2019, Fariba Adelkhah est prisonnière scientifique en Iran, désormais sous le coup d’une peine de prison de cinq ans à l’issue d’un procès sur la base de l'accusation : « collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale ».
Depuis le 3 octobre 2020, Fariba est assignée à résidence, sous contrôle d’un bracelet électronique, sans pouvoir se déplacer au-delà d’un périmètre de 300 mètres...
Cette condamnation est une atteinte directe à la liberté de la science.

Le 5 mars 2021, parution de 4 articles de Fariba Adelkhah par la Revue comparative de sciences sociales : Critique internationale
N°90 - Écrits d'avant prison. Pour la libération de Fariba Adelkhah

En solidarité avec Fariba Adelkhah, emprisonnée en Iran depuis le 5 juin 2019, la rédaction de Critique internationale reproduit ici quatre de ses articles, témoins d’un travail au long cours honoré le 15 décembre 2020 par le Prix Irène Joliot-Curie dans la catégorie « Femme scientifique de l’année ».

----------------------
Le 9 octobre 2020, l’Université de Genève a décerné un Doctorat Honoris Causa à Fariba Adelkhah en soutien à son combat pour la liberté scientifique et pour récompenser son travail d’anthropologue si unanimement reconnu.

Pour soutenir le combat de Fariba Adelkhah , cliquez "ICI".

                           C.E.R.A.P.S.
                           1 Place Déliot
                           CS 10629                             
Tél. (+33) (0)3 20 90 74 51
                           59024 LILLE CEDEX            Mail : "Contact & Accès" (haut de page)

                     

            A la UNE !
           ----------------

Le CERAPS s’indigne
des propos de la ministre Frédérique Vidal
et en appelle
au respect de
la liberté de la recherche

A l’heure où les propos
de la ministre Frédérique Vidal
sur « l’islamo-gauchisme »
et le lancement d’une enquête
sur les travaux de recherche menés
à l’Université suscitent une large indignation dans la communauté académique, le CERAPS tient à réaffirmer, contre les accusations infondées, qu'en décryptant les rapports de pouvoir et d'inégalités dans nos sociétés (inégalités de genre, de classe, de race),
les chercheurs et chercheuses en sciences sociales font simplement leur travail. Ces recherches sont par ailleurs déjà soumises aux exigences de l'évaluation par les pairs, seule garante de leur rigueur scientifique.
Le CERAPS continuera à mener des recherches plurielles sur toutes les formes de discrimination et de production des inégalités et à faire vivre le débat scientifique sur ces questions.