Séminaire SPI

Le SEMINAIRE SPI - Sociologie politique de l’international   se tiendra en ligne, un mercredi par mois, de 17h à 19h.

Programme du Séminaire : "ICI"

Les informations de connexion et les articles ou chapitres présentés par les intevernant.e.s seront envoyés prioritairement via la liste diffusion du séminaire, à laquelle vous pouvez vous inscrire sur ce lien :  https://groupes.renater.fr/sympa/info/sociopo-international. Le séminaire est bilingue : les interventions et les questions des participant.e.s pourront être en anglais et en français.

Objectifs du séminaire : Le séminaire SPI a pour objectif de rassembler dans le champ académique français les travaux récents qui s’inscrivent en sociologie politique de l’international.

Il s’agit de créer un espace de socialisation pour les jeunes chercheur.e.s voulant participer à cette normalisation des objets transnationaux par les sciences sociales. Ce séminaire voudrait ainsi réunir des travaux qui partagent une approche relationnelle et historiquement située d’objets de recherche engageant une réflexion sur l’ordre international, et construits sur la base d’enquêtes empiriques (observations, entretiens, archives, enquêtes ethnographiques).

L’objectif est de contribuer au décloisonnement d’espaces académiques qui travaillent la question de l’international dans une perspective de sciences sociales : sociologie des élites, sociologie politique de l’économie, de la sécurité, ou des organisations internationales, histoire connectée, études postcoloniales, anthropologie, relations internationales, études du développement, ou encore les travaux adoptant une perspective aréale (telles que l’étude des mondes arabes, de l’Amérique latine...), etc.
Il s’agit ainsi de dépasser les logiques propres à ces différents espaces disciplinaires et/ou thématiques pour favoriser des échanges plus transversaux.

Le séminaire entend également fonctionner comme un espace d’internationalisation. Partant des difficultés auxquelles les jeunes chercheur.e.s peuvent être confronté.e.s dans leur tentative de dialogue avec les espaces académiques internationaux, l’objectif est d’explorer collectivement   les   possibilités pertinentes de discussion avec des institutions, revues,associations à l'étranger et d’améliorer la diffusion de connaissances sur les champs académiques étrangers.

Le séminaire s’intéressera également aux contraintes pratiques et matérielles des terrains “internationaux”, mais aussi aux moyens d’apprivoiser ces contraintes pour faciliter l’élaboration de stratégies de recherche multi-situées.  

Cette démarche d’internationalisation passera aussi par l’invitation d’intervenant.e.s étrangères.ers, par la discussion de littératures étrangères et leur confrontation aux débats en cours en France, dans le but notamment de mutualiser les bibliographies constituées au fil des séances. L’ambition est ici de nourrir des échanges transnationaux en restant attachés à une conception unitaire des sciences sociales.

Enfin, le séminaire voudrait promouvoir des débats réflexifs sur la production de savoirs à partir d’objets transnationaux, notamment autour des enjeux liés aux processus d’enquête, à l’administration de la preuve et aux méthodes d’écriture. Un intérêt particulier sera porté aux rapports de domination dans la production “globale” des sciences sociales, à leurs usages et à leurs transformations.

Calendrier des séances / Liens de connection / Personnes contacts / Objectif du Séminaire en anglais : ICI

14 octobre - Johanna Bockman : The Economic Ideas behind the New International Economic Order
- Présentation des travaux en cours autour d’un d’ouvrage à paraître, sur le Nouvel Ordre Économique   International, à partir d’archives diplomatiques  -   Johanna   Bockman(George Mason University) - séance en anglais.

18 novembre - Circulations et globalisation des sciences sociales
-“Présences du "Sud" au "Nord": la réception et les usages en France de l'oeuvre de Boaventura de Sousa Santos comme étude de cas”
- Laurent Afresne (Sophiapol,Université Paris Nanterre).
-“La mondialisation néo-libérale des anthropologues (1990-2020)” - Olivier Coulaux(EHESS-iiAC).

9 décembre : - Sociologie politique et relations internationales "anglo-saxonnes" : quels dialogues ?
-“The African "usages of Europe" : Operationalising the local turn in EU security studies”
- Léonard Collomba-Pétang (CERI, Sciences Po) - Intervention en français.
-“Speaking like an expert : UN Special Rapporteurs as spokespersons of the universal” - Alvina Hoffman (King’s College London) - Intervention en français.

13 janvier - Saisir l'international par ses espaces: champs et trajectoires professionnelles
-“Expertises (non)létales : Trajectoires transnationales des ingénieries du contre-terrorisme à l’OTAN”
- Julien Pomarède (REPI, Université Libre de Bruxelles).
-“Usages et constructions d’objets à partir du concepts de champ en sociologie politique de l’international” - Constantin Brissaud (SAGE, Université de Strasbourg).

10 février - Marion Fresia : regards et postures ethnographiques sur les mondes de l’aide internationale
-Présentation   et   discussion   de   l’ouvrage   coordonné   par   Marion   Fresia   et   Philippe Lavigne-Delville : Au  cœur  des  mondes de  l’aide   internationale :   Regards  et  postures ethnographiques.  Marseille: IRD Éditions. 2019. - Marion Fresia (Institut d'ethnologie, Université de Neuchâtel).

10 mars - Le politique dans les organisations internationales
-“Contester les organisations internationales : le cas du Conseil des droits de l’homme de l’ONU”
- Mélanie Albaret (Centre Michel de l’Hospital, Université Clermont Auvergne)
-“Pratiques et logiques de dépolitisation : le cas de l'environnement à l'ONU” - Lucile Martens (CRHIM, Université de Lausanne).

14 avril - Experts et expertise dans les mandats de la Société des Nations
-Présentation de l’ouvrage  Experts   et   expertise   dans   les   mandats   de   la   Société   des Nations : figures, champs et outils. Presses de l’Inalco. 2020. - par ses coordinateurs et coordinatrices Philippe Bourmaud (MisSMO, Lyon 3), Norig Neveu (IREMAM, Université d’Aix-Marseille) et Chantal Verdeil (CERMOM, Inalco).

12 mai - Appréhender les phénomènes transnationaux au sein d’institutions nationales
-“Former une police « démocratique » ? La Réforme du Secteur de la Sécurité en Tunisie post-2011” - Audrey Pluta (CHERPA, Science Po Aix et IRMC).
-“L’enseignement   supérieur   à   Chypre-Nord.   Une   internationalisation par la connaissance ?” - Téothime Chabre (LAMES, Aix Marseille Université).

9 juin - Lise Cornilleau : gouverner la faim dans le monde ? Le paradigme de la sécuritéalimentaire mondiale, ses instruments et ses critiques
-Présentation des travaux en cours issue d’une thèse soutenue en 2019 à l’Université Paris-Est : “Gouverner la faim dans le monde ? Le paradigme de la sécurité alimentaire mondiale, ses instruments et ses critiques (1974-2014)” - Lise Cornilleau (Printemps, UVSQ).