ProBIAW - Pro Human Biolaw – Biolaw as global tool for human rights protection

Projet Erasmus + Key Action 2  – 2020-2023

Consortium
Porteur du projet : P1 - Université de Murcia
Universités partenaires européennes :
-    P2 - Université de Lille – France
-    P3 - Università degli studi della Campania Luigi Vanvitelli, Napoli – Italie
-    P4 - Università degli studi di Napoli Federico 2, Napoli – Italie
Universités partenaires hors Europe :
-    P5 - Universidad de Guadalajara, Guadalajara – Mexique
-    P6 - Universidad Autonoma San Luis Potosi, San Luis Potosí – Mexique
-    P7 - Universidad de Costa Rica, San José – Costa Rica
-    P8 - Instituto tecnologico de Costa Rica, Cartago – Costa Rica

Contexte du projet

Le développement des nouvelles avancées en dans le domaine de la biotechnologie soulève un grand nombre d’interrogations et la communauté scientifique de la bioéthique ne parvient pas à trouver de consensus quant à la position à adopter.
Le développement du Biodroit au Costa Rica et au Mexique est tout récent, et soulève de nombreux problèmes tels que le manque de formations adaptées dans les domaines de la bioéthique, et d’experts formés et spécialisés sur les questions de biodroit.

Objectifs du projet

Le projet a débuté au 1er janvier 2020. Le principal objectif est de permettre aux universités partenaires sud-américaines d’acquérir les connaissances nécessaires en terme d’enseignements et de recherche dans le domaine du biodroit pour fournir aux secteurs de la santé, du droit, de l’environnement et des nouvelles technologies, qu’ils soient publics et privés, les ressources humaines qualifiées pour adresser les nouvelles problématiques bioéthiques soulevées par le développement des nouvelles biotechnologies.

Les chercheurs du CERAPS apportent au projet leurs compétences en matière de Droit du numérique, cyber sécurité, protection des données personnelles.

Résultats attendus

AXE 1 :  Formation des ressources humaines dans les domaines du biodroit et de la bioéthique
-    formations d’experts en biodroit capable d’adresser les nouveaux défis impliqués par le développement des biotechnologies
-    formations d’enseignants dans les nouvelles matières liées au biodroit et à la bioéthique

AXE 2 : Complément des offres de formations existantes :
-    ouverture de 2 nouveaux doctoral courses
-    ouverture de 4 nouveaux capacity courses
 
AXE 3 : Création de nouvelles formations / nouveaux outils pédagogiques (plateformes, e-learning)
-    création de nouvelles formations, dont des joint doctorate en biodroit ;
-    développement du e-learning avec la création d’une plateforme en ligne pour le partage des cours / matériels.